John Tavares: Jouons avec les chiffres

Par Josie Lemieux – Consultante – @HockeyPsyched – Force mentale – Contrôle émotionnel

Sous toutes réserves, John Tavares reflète ce que signifie le chiffre 91 : il représente l’indépendance, l’autosuffisance et un grand dynamisme personnel. Il est aussi très humain, donc il a un esprit d’équipe et est tolérant.

Cependant, sa tolérance a une exception. Il ne permettra à rien ni à personne d’entraver sa propre indépendance.

Il était à New York. Maintenant, il est plus que bienvenu à Toronto, dans sa province natale de l’Ontario.

Il a exploré de nouvelles façons et méthodes de progrès pour atteindre tous ses objectifs de la LNH. Il a aidé l’ensemble des Islanders. Il fera la même chose à Toronto.

Il a exploré par lui-même toutes les propositions des Sharks de San Jose, des Bruins de Boston, du Lightning de  Tampa Bay et des Stars de Dallas. Il dirigera également avec Auston Matthews, Nazem Kadri et compagnie. Espérons que Mitch Marner, ainsi que d’autres Leafs compétents, resteront pour collaborer à sa nouvelle saison.

John Tavares a choisi l’option qui lui était la plus favorable à cette étape de sa carrière. Il ne fait que compartimenter les sphères de sa vie, comme il le fait sur la glace lors de n’importe quel match de la LNH. Il voit chaque shift comme une occasion de performer, d’apprendre du bon et du mauvais, et de gérer. Il est toujours capable d’évaluer ce qui s’est passé.

Quant à son contrat de 77 millions de dollars pour 7 ans, Tavares est, comme le numéro 7, un modèle d’introspection intérieure et de savoir-faire.

Très perspicace, avec ce contrat, il a trouvé une solution viable et bénéfique.

C’est plus qu’un contrat pour John Tavares. C’est son parcours de hockey et de vie. Il est à la fois confortable et parfaitement à l’aise avec ce qui l’attend. Il interagira positivement, de façon mémorable, assimilera toutes les réactions des autres et s’intégrera adéquatement au vestiaire des Maple Leafs.

Donc 91 et 7 vont très bien ensemble. Il sera plus qu’intéressant de le voir à son tout premier match avec une feuille d’érable bleue sur son chandail.

Les autres équipes de la LNH qui ont été mises de côté peuvent dire : « Nous aurions aimé « closer » un gagnant comme toi ». Tavares peut fièrement dire : « Vous ne m’avez pas « closé », mais en octobre, je serai plus qu’ouvert à gagner contre votre équipe ».

 

 

 

Be the first to comment

Hop on hockey fan, join the conversation ...

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.